Les crèmes solaires : pourquoi préférer les filtres minéraux

Les crèmes solaires : pourquoi préférer les filtres minéraux aux filtres chimiques

L’été approche et les crèmes solaires font leurs retours en tête de rayon. 

Souvent remise en question sur leurs efficacités, leurs innocuités et leurs impacts environnementaux, les crèmes solaires BIO apparaissent aujourd’hui comme la solution la plus sûre et efficace pour le consommateur

Et pour cause, de nouvelles informations relance le débat sur la dangerosité de certains composants des crèmes solaires conventionnelles. 

 

L'étude du CNRS relance le débat sur les crèmes solaires

 

Tandis qu’une décision du comité scientifique pour la sécurité du consommateur, du 31 mars 2021, affirmait l’absence de risques de l’utilisation de l’octocrylène sous un certain seuil. 

Une étude menée par le Laboratoire de biodiversité et biotechnologies microbiennes de l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer1 (Sorbonne Université/CNRS) met l’accent sur la nocivité de l’octocrylène utilisé en tant que filtre UV dans les crèmes solaires conventionnelles. 

 

Quels types de filtres se trouvent dans les crèmes solaires labellisées Cosmébio ?

 

Cosmebio et le référentiel COSMOS ont toujours interdit l’utilisation de octocrylène et les autres filtres chimiques  au profit des filtres minéraux. 

Pourquoi une telle interdiction ?  Quelle est la différence entre les filtres UV d’une crème solaire bio et celle d’une crème conventionnelle? 

Cet article entend répondre à toutes vos questions.

 

crèmes-solaires-filtres-minéraux

Les filtres chimiques, sont-ils des perturbateurs endocriniens ?

 

Octocrylène, benzophénone...faut-il s'en mefier  ?

 

Les filtres chimiques sont, en effet, présents dans les crèmes solaires conventionnelles, ils sont issus de la pétrochimie et peuvent être néfaste pour le consommateur et l’environnement. 

Ainsi, l’étude menée par le CNRS précédemment citée, explique que : « l’octocrylène se dégrade au sein même des flacons en un composé connu, cancérigène et perturbateur endocrinien :  la benzophénone (…) » 

« Le fait que les produits à base d'octocrylène soient contaminés par de la benzophénone en quantité non-négligeable remet donc en question la sécurité globale de ces produits pour l'usage public. » 

 

Est-ce que les filtres chimiques sont absorbés par la peau ?

 

Cette remise en question est d’autant plus pertinente que « La communauté scientifique et l’industrie cosmétique admettent communément que l'octocrylène et la benzophénone sont tous deux facilement absorbés par la peau »  

L'absorption cutanée de la benzophénone dans l'organisme peut dépasser 70 %, selon des études menées par le professeur Howard Maibach et ses collègues dans les années 1990. 

En plus d’être toxique pour l’homme, l’octocrylène l’est également pour notre planète. Il représente un danger pour les coraux à proximité des zones de baignades. 

Mais alors qu’en est-il dans les crèmes solaires bio ? Les filtres minéraux, sont-ils réellement efficaces et qu’en est-il de leurs innocuités ? 

 

Les filtres minéraux, une option naturelle, bio et efficace 

 

Dans les crèmes solaires bio, on parle de filtres « minéraux », il en existe seulement deux d’origine naturelle qui sont autorisées au niveau mondial :  

 

Et les filtres minéraux, est-ce qu'ils pénètrent la peau ?

 

Pour réaffirmer l’innocuité du Dioxyde de Titane et de l‘Oxyde de Zinc, le collectif des protections solaires BIO a mandaté un laboratoire indépendant et procédé à une étude prouvant que les filtres solaires utilisés dans leurs crèmes solaires BIO, restent à la surface de la peau et ne pénètrent pas la barrière cutanée2

De manière concrète les rayons du soleil « rebondissent » sur les écrans minéraux ne pénétrant ni l’épiderme ni le derme. 

Dès lors, aucun risque pour le consommateur d’absorber le filtre présent dans le produit. 

explication cremes solaires filtres naturels
Source : Collectif des entreprises

 

Un choix à faire pour notre sante et pour notre planète

 

En conclusion, il est à noter que les filtres minéraux sont préférables pour votre santé et l’environnement. C'est pourquoi en tant que consommateur, vous pouvez faire confiance aux crèmes solaires labellisées Cosmébio!

 

«  A ce jour, la seule solution pour se protéger du rayonnement solaire, lui-même cancérigène sans aucune ambiguïté, avec des formules les plus respectueuses de votre santé est d’utiliser des filtres minéraux naturels. C’est le cas des crèmes solaires labellisées COSMEBIO. Dans ce sens, les membres Cosmébio travaillent chaque jour pour faire avancer l’état des sciences et des techniques relatives à la protection solaire. » 

Romain RUTH, Président de Cosmébio

 


Sources :

[1]  le Laboratoire de biodiversité et biotechnologies microbiennes de l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer en collaboration avec leurs confrères américains, publiée dans la revue Chemical Research in Toxicology le 8 mars 2021. Consulter l'article ici

[2]  Etude de pénétration cutanée sur cellule de Frantz – Protocole OCDE 428


 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sûrement :

Écrit par
Justine  Justine