Passer au shampoing bio : le récit de ma transition capillaire

femme-cheveux

Lorsque j’ai rejoint l’équipe Cosmébio en juillet 2017, j’ai décidé de passer au shampoing bio, malgré les récits d’expériences négatives que l’on avait pu me raconter. Un an et demi après avoir entamé cette transition capillaire vers des produits plus naturels, je vous raconte mon expérience.

 

Pourquoi passer au shampoing bio ?

 

Une transition capillaire bio peut être motivée par plusieurs facteurs. Pour ma part, j’étais désireuse d’espacer les lavages afin que mes cheveux regraissent moins vite, et vice versa. Le shampoing biologique n’était pas la seule solution pour y parvenir, mais cela reste l’une des meilleures que j’ai testées ! Ces produits sont en effet beaucoup plus doux pour le cuir chevelu car ils utilisent des tensio-actifs moins agressifs que les produits conventionnels. Par ailleurs, contrairement à pas mal de produits classiques, la présence d’ingrédients de soin n’est pas un mirage.

Parmi les autres raisons qui poussent les consommateurs à passer au shampoing bio, on trouve également :

  • L’envie de limiter la pollution environnementale liée aux cosmétique : certains ingrédients des shampoings conventionnels, comme les silicones, sont des dérivés de plastique qui vont finir leur vie dans la nature qu’ils vont polluer pendant des dizaines d’années
  • Limiter les réactions allergiques à certains ingrédients pétrochimiques

 

« Avec le shampoing bio, mes cheveux sont secs/ternes/rêches »

 

Quand je suis passée à une routine cheveux naturelle, j'ai souvent entendu cette phrase de la part de personnes qui étaient déçues de l'état de leurs cheveux après le lavage. Ce qu'elles ne savaient pas, c'est que généralement, ce sont les cheveux le souci, et non le shampoing bio.

 

pointes-cheveux

En effet, dans les shampoings conventionnels, on trouve beaucoup d’ingrédients cache-misère, comme les silicones. Ces silicones sont utilisées pour rendre le cheveux souple et brillant, et ainsi donner l’illusion que les cheveux sont en parfait état. Le problème, c’est que cette gaine de silicone est très occlusive : elle empêche le passage des éventuels soins que vous voudriez appliquer. Vos cheveux peuvent donc s’abîmer sans que vous vous en rendiez compte.

Lorsque l’on choisit de passer au shampoing bio, il faut donc se préparer à une période de transition. Car le jour où vous arrêtez d’utiliser les silicones, vos cheveux se révèlent tels qu’ils sont réellement.

 

Quelques conseils pour sa transition capillaire

 

Mon conseil pour bien gérer sa transition vers le shampoing bio, c’est de le coupler automatiquement avec un soin certifié biologique. Personnellement, après m’être lavé les cheveux, je fais toujours poser quelques minutes un masque capillaire bio, le temps de finir ma douche.

Les bienfaits se voient tout de suite par rapport à un shampoing réalisé seul :

  • Mes cheveux ne sont pas emmêlés et sont beaucoup plus faciles à brosser
  • Leur aspect est brillant et doux, grâce aux ingrédients de soin d’origine naturelle

 

Comment choisir le meilleur shampoing bio ?

 

Déjà, il faut vous poser la question de votre nature de cheveux. On ne va pas se tourner vers le même produit selon que l’on a les cheveux secs, fins ou crépus.

 

femme-shampoing

Ensuite, il faut vous interroger sur vos besoins et envies. Si vous avez les cheveux secs, vous aurez probablement besoin de nutrition. Si vous avez les cheveux fins, vous aurez peut-être envie de volume. Une fois ces besoins capillaires identifiés, vous pourrez voir quels sont les ingrédients les plus adaptés. Voici quelques exemples d’ingrédients incontournables pour les besoins spécifiques les plus fréquents :

  • Cheveux secs : huile et beurres végétaux (ricin, argan, jojoba, coco, avocat, karité…)
  • Cheveux gras : argile, citron, cèdre, menthe, romarin…

 

Shampoing bio solide ou liquide ?

 

Cela dépend de vos préférences d’utilisation, car en termes d’efficacité, il n’y a pas de différences ! Pour ma part, j’utilise plutôt le shampoing solide bio car il est disponible sans emballage au magasin zéro déchet et il est plus pratique à transporter quand je pars en déplacement. Mais il m’arrive d’utiliser du shampoing bio liquide lorsque j’ai envie de tester des nouveautés 😊

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sûrement :

Écrit par
Marine  Marine