Cosmétiques : le bio poursuit sa progression !

photo-femme-en-rayon

Fin septembre, l’IFOP a mené pour NUOO box une étude pour mieux connaître l’attitude des Françaises face aux cosmétiques bio, ainsi que leurs freins et motivations à l’achat. Réalisée auprès d’un échantillon de 1047 femmes représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus, l’enquête a révélé plusieurs chiffres intéressants. Nous vous en proposons ici une synthèse.

 

Les cosmétiques bio en progression depuis 8 ans

 

En 2018, près de 6 Françaises sur 10 ont acheté au moins un cosmétique bio, pour elles ou un membre de leur foyer. En 2010, elles n’étaient que 3 sur 10. La proportion de Françaises ayant acheté un produit de beauté bio a donc presque doublé en 8 ans.

 

 

graphique-progression

 

Par ailleurs, 3 Françaises sur 4 déclarent avoir déjà utilisé un cosmétique bio au cours de leur vie, quel que soit le type de produit.

 

Les cosmétiques bio qui marchent le mieux

 

Les cosmétiques naturels et bio les plus utilisés actuellement par les Françaises sont :

 

 

cosmetiques-bio-prises

 

 

Les parfums et produits de protection solaire sont un peu en retrait, avec respectivement 15 et 17% de Françaises qui en utilisent actuellement.

 

Les freins et motivations à l’achat de cosmétiques naturels bio

 

Les motivations à l’achat de cosmétiques bio

 

Lorsqu'on les interroge sur les raisons qui constituent un motif déterminant pour l’utilisation des produits d’hygiène et de beauté bio, les Françaises répondent principalement :

  • Le souci de préserver leur corps et leur santé (déterminant pour 64% des sondées)
  • L’efficacité du produit (déterminant pour 60% des sondées)
  • Le souci de préserver l’environnement (déterminant pour 56 % des sondées)
  • Le souci du bien-être des animaux (déterminant pour 50% des sondées)

 

 

graphique-motivations-achat

 

 

L’éthique des procédés de fabrication, la texture, le parfum ou encore l’envie de réduire son budget sont déterminants pour moins d’une Française sur deux. À noter également que pour les non-utilisatrices de produits bio, la motivation la plus déterminante est l’efficacité (déterminant pour 44% des sondées non-consommatrices de bio).

 

Les freins à l’achat de cosmétiques bio

 

Pour les Françaises, le critère le plus mentionné comme un frein déterminant est le prix (déterminant pour 63% des sondées). Le manque de garantie sur la naturalité des produits et le manque de confiance quant à l’appellation « bio » complètent le podium des freins à l’achat de cosmétiques bio.

 

graphique-freins-achat

 

Le profil des consommateurs

 

Les résultats de l’étude indiquent que les femmes cadres et ou occupant une profession intermédiaire sont plus nombreuses à avoir déjà acheté un cosmétique bio par rapport aux employées et ouvrières. Toutefois, l’écart se réduit, à mesure que l’offre se diversifie et que le bio s’installe en GMS. Les consommatrices prennent aussi de plus en plus conscience de l’importance de ne pas se mettre n’importe quoi sur la peau.

Au niveau de l’âge, c’est la population féminine âgée de 50-64 ans qui se démarque, avec plus de 6 Françaises sur 10 âgées de 50 à 64 ans qui ont déjà acheté un cosmétique bio.

 

Envie d'aller plus loin ? Consultez le rapport complet de l'étude !

 



À découvrir également :
 

lien-page-notre-association
lien-page-produits
lien-annuaire-marques-labellisees
lien-page-la-cosmetique-bio

Écrit par

Juliette  Juliette