Le cahier des charges du label Cosmébio… version simplifiée

photo-produit-avec-logo-cosmos-organic

Chez Cosmébio, la transparence est un principe fondateur. C’est d’ailleurs pour cela que les cahiers des charges sur lesquels se base le label sont accessibles en ligne gratuitement. Toutefois, parce qu’il s’agit de documents techniques, certains éléments peuvent être compliqués à comprendre pour les non-initiés.

Nous vous proposons donc ici une synthèse des critères du label Cosmébio, dans un langage accessible à toutes et à tous 😊

Ainsi, vous saurez précisément ce que contiennent les textes de référence du label Cosmébio ! Pour rappel, le texte sur lequel se base aujourd’hui le label Cosmébio est le cahier des charges COSMOS.

 

Les critères généraux du label Cosmébio
 

  1. Respect du principe de précaution : lorsque l’on a la preuve scientifique qu’un ingrédient, une technologie ou un procédé présente un risque pour la santé ou l’environnement, on met en place des précautions particulières en attente de mesures d’interdiction
  2. Nanoparticules interdites (exception faite avec des conditions strictes pour les filtres solaires, faute d’alternative)
  3. OGM et dérivés d’OGM interdits
  4. Irradiations interdites
  5. Interdiction des tests sur animaux pour les produits finis et les ingrédients (valable pour tous les cosmétiques en Europe)
image-panneau-interdiction-dentrer

Origine et transformation des ingrédients


5 catégories d’ingrédients


Le cahier des charges COSMOS établit 5 catégories d’ingrédients :

  • Eau : doit être potable, de source, obtenue par osmose, distillée ou de mer.
  • Minéraux : doivent être obtenus sans modification chimique et être au maximum extraits via des processus respectueux de l’environnement
  • Agro-ingrédients (= ingrédients d’origine végétale, animale et microbienne) physiquement transformés
  • Agro-ingrédients chimiquement transformés
  • Autres ingrédients


Pour rappel, seuls les agro-ingrédients peuvent être certifiés bio, car ce sont les seuls qui peuvent être issus de l’Agriculture Biologique.
 

photo-homme-qui-jardine

Listes restrictives


Dans les annexes du cahier des charges COSMOS figurent plusieurs listes qui encadrent les ingrédients et leur transformation :

  • Une liste des procédés physiques autorisés
  • Une liste des procédés chimiques autorisés
  • Une liste de procédés interdits
  • Une liste d’ingrédients d'origine minérale autorisés
  • Une liste d’autres ingrédients autorisés
  • Une liste d’agro-ingrédients physiquement transformés devant obligatoirement être bio
  • Une liste d’agro-ingrédients chimiquement transformés devant obligatoirement être bio

 

Composition des cosmétiques naturels et bio


Le cahier des charges COSMOS encadre deux types de cosmétiques : les cosmétiques naturels et les cosmétiques bio. Il fixe pour chacun les pourcentages d'ingrédients à respecter et indique les modes de calcul pour connaître ces pourcentages.

 

Pourcentages d’origine naturelle et bio :

 

  • Au moins 95% d’ingrédients naturels sur tout le produit (pour les cosmétiques naturels et bio)
  • Au moins 95% d’ingrédients bio parmi ceux qui peuvent être bio (pour les cosmétiques bio uniquement)
  • Au moins 20% d’ingrédients bio sur tout le produit (c'est-à-dire en prenant en compte l'eau et les minéraux qui, pour rappel, ne sont pas bio, et représentent généralement 60 à 80% du produit)

 

Modes de calcul des pourcentages d’origine naturelle et bio :
 

image-calcul-pourcentages-naturels-bio

Interdiction des ingrédients indésirables :


Le label Cosmébio garantit également l’absence d’ingrédients nocifs pour la santé ou pour l’environnement via l’interdiction des procédés permettant leur existence.

 

Restrictions sur les ingrédients d’origine animale :


Les agro-ingrédients d’origine animale sont autorisés uniquement :

  • s’ils sont produits naturellement par un animal et ne constituent pas une partie de cet animal,
  • s’ils ont été obtenus par le biais d’un processus physique autorisé,
  • s’ils n’entrainent pas la mort de l’animal concerné.
     
photo-abeille
photo-anesse

Enfin, les animaux concernés ne doivent pas être menacés d’extinction (respect de la CITES).

 

Processus de fabrication des cosmétiques


Le cahier des charges COSMOS impose :

  • La séparation des processus de fabrication qui sont différents pour éviter toute erreur
  • Des zones de stockage séparées et clairement étiquetées pour éviter toute erreur
  • La mise en place d’un système de contrôle qualité
  • L’absence de tests sur animaux (ce qui, je le rappelle, est interdit en Europe par la réglementation)

 

Emballage des cosmétiques


Le cahier des charges COSMOS encourage l’éco-conception des emballages afin de minimiser les impacts sur l’environnement et préserver la biodiversité. En ce sens, il prévoit :
 

  1. La réduction de la quantité de matériau utilisée
  2. L’augmentation de la quantité de matériaux recyclables et recyclés
  3. Une liste de matériaux autorisés : bois, verre, aluminium, plastique (uniquement PE, PET, PP et PETG), carton, PLA et tout autre matériau 100% naturel
  4. Une liste de matériaux interdits : PVC et autres plastiques chlorés, polystyrène et autres plastiques contenant du styrène, et matières produits à partir d’OGM
  5. Une liste de gaz propulseurs autorisés : air, oxygène, azote, dioxyde de carbone et argon
  6. Une liste de tissus autorisés, lesquels doivent être bio si le cosmétique est bio

 

image-recyclage

Plan de gestion de l’environnement


Le cahier des charges COSMOS prévoit :

  • La mise en place d’un plan de gestion des déchets pour réduire, réutiliser et recycler ses déchets
  • Une liste de produits de nettoyage et de désinfection autorisés

 

Étiquetage et communication


Le cahier des charges COSMOS impose un étiquetage clair et une communication transparente, lesquels obligent :

  • La présence des mentions de certification (exemple : certifié bio par Cosmécert selon le référentiel COSMOS)
  • La présence des pourcentages d’origine naturelle et biologique
  • L’indication dans la liste INCI des ingrédients issus de l’Agriculture Biologique

 

Le cahier des charges COSMOS indique également que la revendication « produit biologique » n’est possible que si plus de 95% d’ingrédients bio sur le total du produit.

 

Nous espérons que cet article vous a appris des choses. Si vous voulez en apprendre davantage, vous pouvez également lire notre article sur les coulisses de la certification.

 



Pour aller plus loin :
 

lien-page-notre-association
lien-page-produits
lien-annuaire-marques-labellisees
lien-page-la-cosmetique-bio

Écrit par

Marine  Marine