La saponification à froid dans la cosmétique bio

La saponification à froid

La saponification à froid est devenue tendance en matière de cosmétique bio. Zoom sur le processus de fabrication authentique d’un savon surgras qui saura hydrater notre peau tout au long de l’année !
On vous explique comment ce savon est réalisé et pourquoi l'adopter.

 

Pains de savons solides saponifiés à froid rose et bleus.

Quelle est la composition d'un savon ?

Comme pour une recette de cuisine, avant de vous expliquer le processus de la saponification à froid, présentons d'abord la liste des ingrédients !
Un savon basique est composé de quatre types d'ingrédients :

Les corps gras

Les corps gras constituent la base du savon. Ils apportent, selon leur composition en acides gras, la dureté, la douceur, l'onctuosité, le pouvoir moussant au savon.

L'eau

L'eau est utilisée dans la fabrication du savon pour diluer la soude et permettre à la réaction de se faire correctement.

Les ajouts

Certains ingrédients peuvent être ajoutés pour parfumer, colorer (poudre de Garance, de curcuma, charbon végétal, cacao...) ou donner des propriétés spécifiques au savon. Par exemple, des huiles essentielles (patchouli, lavande, menthe, eucalyptus...) vont apporter une fragrance au savon, et des huiles ou des beurres ajoutés rendront le savon plus doux. D'autres types d'ingrédients texturant peuvent être ajoutés à la recette, tels que des laits, des exfoliants, des fleurs ou des plantes séchées.

La soude

De son nom scientifuque "hydroxyde de sodium", elle permet de transformer les huiles en savon. Il est possible de l'intégrer dans la formule sous sa forme solide (pure) ou liquide (diluée dans de l'eau).

 

Qu’est-ce que la saponification à froid ?

 

La saponification à froid : une réaction chimique

La saponification est une réaction chimique provoquée par le mélange d’un corps gras (huiles, beurres) avec une base forte (pour les savons solides, il s'agit de soude, et pour les savons liquides, il s'agira de potasse). 

Cette réaction entraine deux éléments : la glycérine et le savon. Un savon saponifié à froid est prêt lorsque le mélange ne contient presque plus aucune trace de soude. Pour que la soude soit transformée en savon, les huiles sont présentes en excès. La saponification s’arrête alors lorsque la soude disparaît dans la formule. C’est l’excédent d’huile non saponifiée qui créé ainsi le surgras, connu pour nourrir, adoucir et réparer la peau. 

La trace : indicateur de réussite du savon saponifié à froid

Le principal indicateur permettant de savoir si les huiles et la soude agissent entre elles est « la trace » laissée par la pâte qui commence à être de plus en plus épaisse. La trace apparaît en moyenne en moins de 5 minutes. Certains savonniers préfèrent incorporer leurs huiles précieuses au moment de la trace afin de conserver toutes leurs propriétés, cette technique est appelée le « sur-graissage à la trace ». 
 

Processus de saponification froid chez Atelier Populaire.
Atelier Populaire, coulisses de la saponification à froid © Cosmébio

Un processus sans chaleur

Comme son nom l’indique, la saponification à froid n’utilise pas de chaleur, contrairement à la saponification à chaud durant laquelle le savon est cuit 10 jours à 100°C, puis lavé, retirant ainsi la glycérine. Les savons saponifiés à froid sont réalisés généralement à température ambiante, sans être chauffés ni rincés. 

Une technique de fabrication qui nécessite du temps

Le processus de saponification à froid est assez lent. Une fois le mélange coulé dans un moule, le savon doit subir une cure, correspondant au temps de séchage, d’au moins 4 semaines. Cela permet de laisser le temps à la saponification de se terminer et au savon de sécher.

Le savon solide peut ensuite être découpé, tamponné, conditionné et consommé !

 

Processus de saponification froid chez Atelier Populaire.
Atelier Populaire, coulisses de la saponification à froid © Cosmébio

Une peau hydratée et protégée

Dans le cas des savons saponifiés à froid, les ingrédients ne sont pas chauffés, ce qui signifie que les propriétés des huiles sont conservées. Ce type de savon est également moins agressif car surgras grâce à l’excédent l’huile. La peau conserve ainsi un film hydrolipidique après le nettoyage, ce qui lui apporte hydratation et protection.

Un véritable point positif, notamment lorsque l’on n’a pas le temps d’appliquer son lait corporel en sortant de la douche !

 

Savon moussant dans une main.

Un impact écologique réduit

L’impact écologique des savons saponifiés à froid a un impact écologique réduit car n’étant pas chauffé, ce type de savon requiert très peu d’énergie.
Cette technique de saponification traditionnelle nécessitant du temps et de la patience, les quantités produites sont réduites ! 
Certains savonniers, qu’il s’agisse de saponification à froid ou à chaud, vont encore plus loin dans le zéro-gaspi et réutilisent les chutes de savon pour en faire de la lessive, de nouveaux savons, etc.

 

Processus de saponification à froid chez Atelier Populaire.
Atelier Populaire, coulisses de la saponification à froid © Cosmébio

Un excellent défi DIY pour fabriquer un savon maison

La saponification à froid est également un processus de fabrication simple que vous pouvez réaliser chez vous, en suivant les bons dosages et en faisant attention lors de la manipulation de la soude (qui est un produit dangereux et corrosif). Vous disposez ainsi de possibilités infinies de personnalisation et laisser libre court à votre créativité en ajoutant au mélange des colorants végétaux ou minéraux pour apporter de la couleur ainsi que des huiles essentielles pour leurs bienfaits et leur parfum !

Veuillez accepter les cookies de YouTube pour lire cette vidéo. En acceptant, vous accéderez au contenu de YouTube, un service fourni par un tiers externe.

Voir la politique de confidentialité de Youtube

Si vous acceptez ces cookies, votre choix sera enregistré et la vidéo se chargera.

Accepter le contenu de YouTube

Les savons saponifiés à froid Cosmébio

A lire aussi

Écrit par
Perrine  Perrine