Cosmétiques bio : pourquoi croit-on qu'ils sont plus chers ?

prix-cosmetiques-bio

« Les cosmétiques bio, c’est cher ». Parmi les préjugés et idées reçues qui touchent la cosmétique bio, le prix élevé est sans doute celui que l’on entend le plus. Aujourd’hui, Anne du blog Nothing but my opinion s’associe à Cosmébio pour vous montrer qu’utiliser des cosmétiques bio et éthiques, ce n’est pas plus cher !

 

Pourquoi pense-t-on que les cosmétiques bio, c’est cher ?

 

Parce que nous sommes habitués à des produits de faible qualité

 

Lorsque l’on décrypte la composition d’un cosmétique conventionnel, on se rend compte que beaucoup d’ingrédients utilisés n’ont pas une grande valeur ajoutée. Beaucoup de produits sont des mélanges constitués d’eau et d’ingrédients cache-misère qui créent une texture agréable et donnent l’illusion d’efficacité. En la matière, les silicones sont un parfait exemple.

Ces ingrédients sont peu coûteux, les marques qui les utilisent sont donc en mesure de vendre des cosmétiques à des prix peu élevés.

Par ailleurs, les grandes marques fabriquent de grandes quantités de produits, ce qui diminuent leurs coûts de production, le coût de revient du produit, et in fine, le prix du produit affiché sur l’étiquette.

Ces produits représentent encore une majeure partie de l’offre en magasin.

 

Parce que les promotions à gogo perturbent notre perception de ce qu’est un prix juste

 

etiquette-promotions

Les personnes qui ont l’habitude d’acheter en supermarché et en pharmacies sont régulièrement soumises à des promotions qui réduisent le prix unitaire des produits. C’est tellement fréquent que l’on a tendance à oublier le vrai prix d’un produit.

C’est ainsi que, lorsque l’on rencontre un produit avec un prix normal, il nous paraît cher.

 

Parce que le prix affiché des cosmétiques conventionnels ne montre pas tout

 

Quand on achète un cosmétique conventionnel, on paye davantage que le prix inscrit sur l’étiquette, de façon indirecte. En effet, la pollution engendrée ou les potentiels problèmes de santé liés aux ingrédients indésirables génèrent des coûts annexes à payer sur le long terme par chaque individu. Nous ne rattachons jamais ces coûts à ce qui les a causés.

Quand on achète un cosmétique bio, le prix des ingrédients de qualité, le prix de la certification ou encore le prix des mesures de protection de l’environnement sont inclus de façon honnête dans le prix de vente du produit.

 

prix-cosmetique-bio
prix-cosmetique-bio

Crédits illustration : Les Affranchis

 

Le témoignage de Carine Mudry, fondatrice de la marque Ekia

 

J’ai quitté il y a 10 ans un grand groupe de cosmétiques conventionnels. L’une des raisons était que j’étais tombée de ma chaise en constatant la part dérisoire allouée à la formule dans un coût produit, comparée à celle allouée au flacon ou à la communication. En basculant dans le bio, j’ai découvert un monde parallèle dans lequel les gens sont sincères, passionnés et donnent du sens à ce qu’ils font.

Nos produits sont souvent jugés chers. Aussi je veux tenter d’expliquer pourquoi.

Une partie du coût est lié aux choix qui sont propres à la marque. Par exemple, le fait que les produits soient formulés avec un certain nombre de principes actifs technologiques et rares (les acides hyaluroniques par exemple, qui sont issus de la biochimie verte, coûtent un bras, nous avons aussi des actifs issus de cellules souches de plantes qui eux coûtent deux bras...) ou encore l'efficacité mesurée au sein d’un hôpital, ce qui est un coût énorme mais absolument nécessaire pour vérifier l’efficacité. Tout ceci se retrouve à un moment dans le prix du produit.

La conservation des produits bio est par ailleurs plus compliquée, ils sont donc souvent conditionnés en flacon Airless qui sont plus chers.

Contrairement à ce que l'on imagine, les magasins bio ne margent pas plus que les distributeurs conventionnels, plutôt bien moins. Parce que la plupart des acteurs font ça par conviction. Mais avoir un bon emplacement et embaucher des personnes qualifiées, ça a un coût.

Bref, même si les acteurs du bio font ça par conviction, tout le monde doit pouvoir en vivre et donc recevoir le juste prix pour son travail. La qualité a un prix. C’est une vie que j’ai choisie et que j’assume pleinement mais je peux vous dire que c’est difficile, la marque est à peine rentable mais je n’ai jamais fait le choix de chercher à diminuer la qualité de ce nous mettons dans nos produits.

 

Un cosmétique bio "cher", un jugement propre à chaque individu

 

Fin avril, nous avons diffusé un sondage auprès de la communauté Cosmébio. Nous avons notamment demandé aux personnes interrogées à partir de quel prix elles considéraient que leur cosmétique bio était cher. Sur l’ensemble du sondage, c’est LA question sur laquelle nous avons eu la plus grande diversité de réponses, comme en témoigne le graphique ci-dessous :

 

graphique-sondage

Chaque individu a une vision très personnelle de ce qu’est un prix cher.

Faites le test auprès de votre entourage. Demandez à plusieurs personnes si une crème visage à 10 €, c’est cher pour eux. Vous devriez avoir à coup sûr des réponses positives et négatives !

 

Le prix d’un cosmétique, une valeur difficile à comparer

 

« Un cosmétique bio c’est cher ». Mais cher par rapport à quoi ? Anne nous a parlé de son histoire et vous livre quelques conseils pour y voir plus clair.

"Si l’on veut vraiment comparer le prix d’un cosmétique conventionnel par rapport à un cosmétique bio, cela peut se faire mais il faut bien tout regarder :

  • Le packaging : est-il en verre ? en plastique ? en bambou ? recyclé ? recyclable ? rechargeable ? biodégradable ?
  • Les actifs utilisés : est-ce-que les actifs vantés dans la description sont en début de liste INCI ou plutôt en fin de liste ? Des actifs naturels ? Difficiles à extraire/créer ? Est-ce-que le premier ingrédient est de l’eau ou plutôt une huile végétale ?
  • La composition : est-ce-que ce sont des ingrédients naturels ? synthétiques ? polluants ? douteux pour la santé ? En sachant que ce que l’on rejette peut finir dans nos assiettes avec le cycle de l’eau et la chaîne alimentaire…
  • La taille de l’entreprise : une multinationale fera des économies d’échelle et le coût d’un même ingrédient sera beaucoup plus élevé pour une petite entreprise."

 

Mais alors, la cosmétique bio est-elle plus chère ou pas ?

 

Après la lecture de cet article, vous comprendrez qu’il n’est pas possible de dire que la cosmétique bio de façon générale est plus chère que la cosmétique conventionnelle. Tout simplement parce que les deux sont difficilement comparables.

La fixation d’un prix dépend de beaucoup de variables. Il faudrait toutes les prendre en compte pour réaliser une comparaison digne de ce nom.

En tout cas, quel que soit le prix, Anne nous montre qu’il n’est pas nécessaire de dépenser des fortunes pour avoir un résultat digne des marques de luxe :

 

 

Encore un grand merci à Anne pour sa contribution à la rédaction de cet article. 😊 Pour suivre ses découvertes et ses avis produits, vous pouvez consulter son blog Nothing but my opinion !

 



Pour aller plus loin :
 

lien-page-notre-association
lien-page-produits
lien-annuaire-marques-labellisees
lien-page-la-cosmetique-bio

Écrit par

Anne/Nothing but my opinion & Marine  Anne/Nothing but my opinion & Marine