Your reference in natural, ecological and organic cosmetics
 
 
 

About the organic cosmetics market

 
 

Un marché en croissance

Le succès de la cosmétique bio, devenue incontournable ces dernières années ne se dément pas. L’offre produit s’est agrandie, les gammes se sont étoffées, la distribution s’est élargie et les consommateurs confirment leur intérêt. D’un univers connexe à l’agriculture biologique où les initiatives étaient parfois jugées régressives, le secteur a beaucoup évolué et arbore désormais une image de progrès. Personne ne niera l’évolution du marché à laquelle nous assistons et la rapidité de cette métamorphose. Le temps des seuls précurseurs est révolu. La voie est ouverte et nous observons ces dernières années une réelle ébullition.

Les acheteurs de cosmétiques bio en France

Organics Cluster Rhône-Alpes et Cosmébio se sont associés pour concevoir une étude consommateurs intitulée « Profil des consommateurs et pratiques d’achat de cosmétique et alimentation Bio en 2016 (1) », réalisée par OpinionWay/ Senseva. Cette étude délivre des messages pertinents et annonce un nouveau paysage de consommation et de comportements des français. Voici en avant-première les résultats de l’étude.1er constat : 85% des acheteurs de cosmétiques Bio ont également acheté un produit alimentaire Bio au cours des 12 derniers mois. On remarque également que la prise de conscience de l’impact écologique, les scandales sanitaires et les problèmes de santé sont des éléments déclencheurs beaucoup plus importants chez les acheteurs de cosmétiques Bio. La consommation de produits Bio est déclarée plus importante auprès des acheteurs de cosmétique Bio (74%). Pour se rassurer, ces consommateurs sont attachés à la visibilité d’un label et au respect de la peau. L’achat des cosmétiques Bio se font en GMS, pharmacies et parapharmacies et magasins Bio à part égale. Les 1ers produits sont : les soins visage (20%), les produits cheveux (20%) et les soins du corps (16%).

Les 5 profils d’acheteurs de cosmétique bio

Les ambassadeurs engagés (33%)
Ce groupe dont l’âge moyen est le même que celui des français. Ils ont de fortes valeurs (environnement, nature…) associées à un fort potentiel d’achat. La présence d’un label Bio est importante. Ils sont plus prescripteurs que la moyenne et s’intéressent davantage aux vertus de la nature.

Les accros de la beauté (25%)
Il s’agit d’un groupe jeune à très forte proportion de femmes qui sort le soir, qui aime aller dans des espaces de relaxation/bien-être. Peu consommateurs de produits Bio, ce groupe privilégie le prix, principal levier à l’achat

Les seniors soucieux de leur santé (21%)
Ce groupe est constitué d’une part importante de 65 ans et plus, peu actifs sur les réseaux sociaux. Ils cherchent surtout des produits respectueux de la peau mais un label Bio leur importe peu.

Les défenseurs de la cause animale (12%)
La garantie que les produits cosmétiques sont non testés par les animaux est un critère d’achat important. Consommer des produits cosmétiques Bio leur permet d’être en cohésion avec leurs valeurs.

Les hipsters du Bio (8%)
Composé de 51% d’hommes, ce groupe est très actif sur les réseaux sociaux. Il se concentre sur son apparence physique, son alimentation et son bien-être. Consommer des produits cosmétiques Bio est synonyme pour eux de rêve et de voyage.

(1) Etude consommateurs Organics Cluster/COSMEBIO réalisée par Senseva/OpinionWay du 2 au 14 février 2016 - selon la méthode CAWI - auprès d’un échantillon de 1076 acheteurs de produits Bio de mars 2015 à mars 2016, représentatif de la population française agée de 18 ans et plus.

Les derniers chiffres du marché

Le profil des acheteurs de cosmétiques bio conso bio
 
 
Join COSMEBIO on